Vente de pommes pour soutenir les victimes de Tchernobyl

Publié le par a.s.l.v.c.n.t.

ATS - 24 octobre 2009 - Les victimes de Tchernobyl ne doivent pas sombrer dans l'oubli 23 ans après la tragédie. Une vente de pommes démarre dans des villes de Suisse romande et de France pour venir en aide aux enfants contaminés et payer des traitements.

Organisée par "Sortir du nucléaire", cette action vise à soutenir l'institut Belrad, fondé par le professeur Vassili Nesterenko, qui s'occupe des populations vivant dans des zones contaminées de Biélorussie. Le scientifique, décédé en 2008, a mis au point un procédé qui réduit le taux de Césium radioactif chez les enfants.

Le traitement consiste en des comprimés ou des solutions de pectine à boire. La pectine se trouve dans tous les fruits mûrs, en particulier dans les pommes. Mais les moyens manquent en Biélorussie pour ces soins, et l'enfant en bonne santé est l'exception dans certaines régions.

Deux millions de personnes au moins, dont 500'000 enfants, vivent sur un sol à jamais contaminé par l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Le sol regorge de Césium, affirme le communiqué. Les ventes de pommes ont lieu à Cahors, Lausanne, Morges, Châtel St-Denis, Genève, Puidoux et Yverdon.

 

Publié dans Vu dans la presse

Commenter cet article