Ivan Nikitchenko

Ivan Nikitchenko invite le président Loukachenko à  rétablir un système de radioprotection de la population du Bélarus

http://naviny.by/rubrics/society/2009/10/27/ic_news_116_320206/ 

БелаПАН. www.belapan.com.

 Dans une lettre adressée au président le 23 octobre, le président de l’organisation non gouvernementale socio-économique « Centre de soutien aux initiatives de Tchernobyl », membre correspondant de l’Académie des sciences nationale du Bélarus, le professeur Ivan Nikitchenko, invite Alexandre Loukachenko à rétablir un système cohérent de radioprotection de la population. Le scientifique a informé les journalistes sur les propositions exposées dans cet appel au cours d’une conférence de presse, le 27 octobre. 

    Dans sa lettre Nikitchenko signale en particulier que la sous-estimation des conséquences de l’accident de Tchernobyl a conduit à une importante contamination des sols sur la quasi totalité du territoire du Bélarus. Le scientifique souligne que près de 80% de la dose d’irradiation reçue par les habitants provient des denrées alimentaires contaminées qu’ils consomment et, qui plus est, la part de ces produits augmente au lieu de diminuer. « Cette tendance est confirmée par nos propres recherches, effectuées dans le cadre du projet "Information pour la sécurité radiologique de la population".  Tous les habitants choisis par échantillonnage au hasard dans 24 régions dénotent des doses variées de radioactivité interne chronique », est-il dit dans la lettre. 

    Son auteur annonce que des recherches scientifiques médicales indépendantes montrent « l’effet extrêmement négatif » des faibles doses de radioactivité sur la santé humaine. Il s’agit notamment de l’augmentation de la mortalité des nouveau-nés et du nombre de naissances de bébés à faible poids, de la propagation à grande échelle de pathologies chroniques chez l’enfant, de la baisse des capacités fonctionnelles de l’organisme touchant plus des deux tiers des écoliers et de la diminution de la durée de vie, de l’augmentation significative de la mortalité parmi les jeunes causée par les pathologies cardio-vasculaire, cérébrales et oncologiques, ainsi que de la réduction démographique de la population (de 678 000 habitants depuis 1993). 

    Nikitchenko appelle à réexaminer le concept de « vie sans danger » des habitants dans les territoires contaminés par les radionucléides et à abroger tous les documents normatifs à ce sujet, promulgués en violation de la Constitution et des lois et décrets fondamentaux. Le scientifique considère également qu’il est nécessaire de rétablir un système efficace de contrôle radiologique des produits alimentaires et de garantir dans les territoires contaminés la production de denrées considérées comme « propres », c’est à dire ne causant pas l’accumulation de dose interne chronique.  

    Nikitchenko propose de mettre en place un système d’assistance médicale fondé sur le suivi permanent de chaque patient, avec secours urgent et médicaments gratuits garantis ; d’organiser la production de produits bloquant les radionucléides et accélérant leur évacuation de l’organisme ; de rétablir le système d’indemnisations versées aux victimes de Tchernobyl ayant perdu leur santé .

Le scientifique souligne que pour la réalisation de ce programme il existe déjà des travaux scientifiques, une expérience pratique et des équipements techniques.

En réponse à une question de BelaPAN, Nikitchenko a signalé que suite à une rencontre au Parquet, on est en train d’établir une liste des documents liés aux problèmes de l’après-Tchernobil contraires à la législation. Le scientifique déclare que s’il ne reçoit pas de réponse à sa lettre d’ici un mois, il sera amené à intenter une action en justice contre plusieurs structures gouvernementales.

Traduzione Wladimir Tchertkoff et Lisa Mouraieff