Situation difficile pour BELRAD

 Chers Amis, Adhérents, Donateurs et Partenaires

,Nous avons tenu notre Assemblée Générale il y a une semaine. Le bilan de l'exercice qui se terminait au 31 octobre apparaissait encourageant, votre fidélité et votre générosité ayant permis de compenser la perte de contributions importantes.Pour une part non négligeable ce bon résultat pouvait être vu comme la conséquence de l'adoption du soutien à l'Institut BELRAD comme thème principal du Chernobyl Day 2010, mais aussi comme celle des alertes lancées début Juillet quand il devenait évident que le paiement des salaires d'Août des collaborateurs d'Alexey Nesterenko ne pouvait pas être garanti.Pour l'essentiel cependant, c'est la générosité et la fidélité d'un grand nombre d'entre vous qui a permis de tenir tous les engagements de l'association pris il y a un an, au début de l'exercice 2009-2010.

 Mais ce que pressentait notre Trésorier, Patrick Lenoir, au vu des contributions arrivées entre le 1er et le 20 Novembre, à savoir une baisse considérable du flux financier, vient de se confirmer. Ce mois de Novembre, le premier de l'exercice 2010-2011 est très mauvais. Cela nous prend tous à contrepied, alors que notre Assemblée Générale vient d'approuver le budget du nouveau programme de BELRAD, tel que défini dans le grand Contrat N° 46 que nous avons conjointement et très solennellement signé, Alexey Nesterenko et moi devant les présents. Vous trouverez dans le Bulletin de janvier prochain le Compte Rendu détaillé de cette Assemblée Générale et l'inflexion majeure du travail de Belrad sur le terrain, lequel, tirant les enseignements des précédents programmes ATLAS 1 et ATLAS 2, conduira à accroître de façon très importante le nombre d'enfants suivis et protégés.

 En effet, Enfants de Tchernobyl Belarus s'est engagée pour un montant de versements de 16 500 € par mois durant 36 mois. Le nombre d'enfants concernés est supérieur à 30 000 ! Nous devons, tous ensemble, faire le maximum pour respecter cet engagement. La santé, donc l'avenir, de ces enfants est en jeu.Comme évoqué durant l'Assemblée Générale, il faut aller plus loin. En effet, BELRAD envisage de se doter d'un laboratoire mobile emportant des équipements capables de mesurer la radiation ß émise part le Strontium90, un radioélément plutôt plus dangereux que le Césium137, mais dispersé à moins grande distance que ce dernier. Il servira àcontrôler la nourriture.  Le coût de l'ensemble est modéré, 17 000 €. Encore faut-il réunir cette somme.

Nous cherchons un soutien supplémentaire de nos partenaires et prospectons pour convaincre d'autres organisations de contribuer.L'objet de cette lettre exceptionnelle vient d'être explicité. Elle nous rappelle que nous sommes perpétuellement sur la ligne de crête. Deux directions sont possibles, celle qui monte et, à l'opposé, celle qui descend. Année après année nous avons cheminé dans le sens de la montée, parfois lentement, parfois à un meilleur rythme.

Nous faisons appel à vous pour que l'impensable, le périlleux, le destructeur de tant de résultats uniques et sans équivalent, ne se produise pas. Nous comptons tous sur vous. Nos amis de BELRAD comptent sur vous. Au nom du Conseil d'Administration, joyeux Noël à tous, et joyeux Noël à nos amis biélorusses, merci de penser à eux et d'agir pour eux.

Yves Lenoir (www.enfants-tchernobyl-belarus.org)